information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
MONDE ARABE

Avez-vous oublié Falloujah ? Falloujah n’a pas oublié. Ville Martyre devenue Camp de Concentration High Tech du XXI ème Siècle

Falloujah, a été en grande partie détruite en 2004 par les forces armées américaines qui ont utilisé des bombes au phosphore contre les irakiens et d’autres armes chimiques interdites et ainsi commis des crimes de guerre. Elle a été transformée comme Gaza en une vaste prison, la plus grande d’Irak avec 300 000 prisonniers irakiens. Vidéo du film de la TV italienne et galerie de photos sur les massacres.



Avez-vous oublié Falloujah ? Falloujah n’a pas oublié. Ville Martyre devenue Camp de Concentration High Tech du XXI ème Siècle

Avez-vous oublié Fallujah ? Fallujah n’a pas oublié.

Avez-vous oublié Falloujah ? Falloujah n’a pas oublié.

Traduction du programme de la chaîne Al Jazeera « Without Frontiers » (Sans Frontière) présenté par Ahmad Mansour diffusé dans la première semaine de novembre. Invitée : Scilla Elworthy Ph.D

Scilla est fondatrice de l’organisation Peace Direct et a également fondé et préside le Oxford Research Group qui a étudié le cas de Falloujah.

Le présentateur Ahmad Mansour donne quelques informations sur les destructions infligées à la ville de Falloujah lors de l’attaque par les forces américaines il y a trois ans avant de commencer la discussion.

Destructions

36 000 maisons
9000 boutiques
65 mosquées
60 écoles
La librairie historique
Tous les bureaux du gouvernement
Toute l’infrastructure de la ville
Toutes les stations d’électricité
La station d’épuration de l’eau
Le système de communication

En ce qui concerne le nombre de tués dans la bataille de Falloujah qui a duré d’avril 2004 à novembre 2004, il s’élève à plus de 6000 morts et au moins autant de blessés. Pour ce qui est des 300 000 habitants de la ville, ils ont été soit tués soit sont devenus sans abris des réfugiés désespérés, en quête d’un toit.

Certains disent que la bataille de Falloujah était la plus grande bataille menée par les forces armées américaines en Irak. Certains disent que c’était la plus grande bataille livrée depuis le Vietnam.

Mais ce que beaucoup de personnes ne savent pas c’est que depuis sa destruction en 2004 jusqu’à maintenant, Falloujah est restée assiégée par les forces armées US qui n’autorisent personne à rentrer sauf la population de la ville. Celle-ci peut sortir et rentrer depuis 3 ans en utilisant des cartes d’identité magnétiques, un scanner de la rétine, les empreintes digitales et des fouilles corporelles poussées. Falloujah est devenue la plus grande prison d’Irak. Comme Gaza, ces deux endroits sont devenus deux gigantesques camps de prisonniers, sous le regard silencieux et la complicité du monde entier.

Pourquoi la ville de Falloujah et ses habitants paient-ils ce prix exorbitant ? Pourquoi Falloux est-elle devenue un camp de 300 000 prisonniers irakiens ? Pourquoi le monde est-il si silencieux et même complice de cette punition collective infligée à 300 000 personnes, pour la plupart des femmes des enfants, des vieillards ?

Scilla :

Les médias de par le monde ont complètement oublié Falloujah. Quels sont les articles nous racontant qu’environ 50 000 habitants ne sont pas revenus à Falloujah. Avant l’attaque il y avait entre 350 000 et 500 000 habitants. Maintenant pour entrer dans Falloujah et se déplacer à l’intérieur de la ville, vous devez avoir une carte d’identité spéciale et devez vous soumettre à un scanner de la rétine. Les voitures particulières ne sont plus autorisées à circuler dans les rues et les gens doivent utiliser les chevaux pour le transport. La situation est très mauvaise. J’ai obtenu des chiffres aujourd’hui de l’hôpital principal de Falloujah qui parle d’un nouveau phénomène parmi les enfants âgés d’ 1 à 6 ans n’existant pas antérieurement. On a observé 114 cas de malformations de la moelle épinière, en plus de malformations du foie et les docteurs lient cela à l’utilisation d’armes illégales.

Le présentateur :

Effectivement, des armes illégales ont été utilisées dans Falloujah et les forces armées US ont interdit aux médias d’entrer à l’exception de leurs journalistes complices incorporées aux troupes. Même les organisations internationales n’ont pas été autorisées à voir ce qui s’est réellement passé. Il y a deux ans, la TV italienne la RAI a dévoilé par le biais d’informations qui lui ont été confiées par des soldats de l’armée US que des armes au phosphore blanc ont été utilisées ainsi que des armes chimiques interdites. Pensez vous que les conséquences de l’utilisation de telles armes vont apparaître physiquement sur les personnes à un moment ou un autre ?

Scilla :

Bon, je ne suis pas professionnelle de santé, mais je peux vous dire que des rapports sur l’utilisation de telles armes ont déjà commencé à émerger de l’intérieur de l’armée US... Incluse l’utilisation de l’Uranium Appauvri.

Le présentateur :

Qu’est ce qui est au départ de la résistance à Falloujah ?

Les forces armées US se sont emparées inutilement d’une école de Falloujah par conséquent les habitants de Falloujah ont protesté devant cette école. De nouveau les forces armées US ont ouvert le feu inutilement sur eux en tuant 10 personnes principalement des adolescents et des enfants. Les manifestants étaient sans arme. Il y a eu toute une série de mauvaises décisions de prises par les commandants des forces armées US. Si vous m’autorisez, je vais vous lire des informations d’un rapport de la Croix Rouge pour illustrer mes propos : les forces armées US avaient l’habitude de rentrer dans les maisons de force la nuit. Ils arrêtaient brutalement tous les hommes y compris ceux qui étaient âgés et les malades et les maltraitaient. Ils avaient aussi l’habitude de rompre l’intimité des maisons et d’entrer et de regarder les femmes dans leurs tenues de nuit quelque chose qui est totalement inacceptable dans la culture arabe. Les US auraient du en tenir compte pour approcher les irakiens.

Le présentateur :

Vous faites référence au rapport de février 2004 sur Falloujah. Jazeera a été la seule équipe à pouvoir rentrer dans Falloujah. Cependant, les conditions posées par les forces armées US pour stopper la première bataille c’était qu’Al Jazeera quitte Falloujah, et donc nous sommes partis. Lors de la deuxième bataille, les forces armées US ont complètement interdit la présence de tout média et voulaient que la bataille ait lieu le « plus rapidement possible » loin des regards du monde.

Scilla :

C’est bien sûr totalement inacceptable et on peut comparer le comportement des US à Falloujah avec celui du gouvernement au Myanmar où ils ont interdit la couverture de la révolte des moines.

Le présentateur :

Nous avons avec nous en direct pat téléphone Fadel al Badrani de Falloujah, l’ex correspondant de Reuters à Falloujah, où il continue de vivre. Fadel, que pouvez vous nous dire sur Falloujah après 3 ans ?

Fadel :

Tout d’abord, j’aimerai vous remercier et remercier Al Jazeera pour s’être souvenu d’Al Falloujah que tout le monde dans les médias semble avoir oublié après la catastrophe qu’elle a subie aux mains des forces armées US.

Falloujah maintenant est comme une immense prison. Elle est entourée par les troupes US et a 5 points de contrôle US par lesquels les gens doivent passer à une heure spécifique pour soit entrer soit quitter Falloujah. Les gens à Falloujah sont complètement paralysés économiquement et socialement et n’ont aucune liberté de mouvement comme cela est normal dans une ville. Falloujah continue de payer un lourd tribut suite à l’attaque US de 2004. Les rues de Falloujah sont détruites ou bloquées par les forces armées US. Les marchés sont en ruine. Un grand nombre des habitants originels de la ville qui se sont enfuis sont revenus et vivent dans des circonstances terribles… Mais ils n’avaient pas vraiment le choix. Les rues sont bloquées par des blocs de béton que les forces armées US décorent actuellement en affirmant que ce sont des « œuvres artistiques ». Chaque quartier de Falloujah est séparé l’un de l’autre et c’est évident qu’il y a une certaine complicité entre les forces de sécurité et certaines personnes de Falloujah. Au moins un point positif c’est que les massacres sanglants soient finis.

Le présentateur :

Quel est le rôle des points de contrôle et il y a-t-il des heures de couvre feu à respecter ?

Fadel :

L’entrée dans Falloujah est autorisée à 6 heures du matin. La sortie de la ville à 7 heures. Entrée de Falloujah à 18h.

C’est bien entendu un problème pour tous ceux qui travaillent à l’extérieur de Falloujah de même que pour tous les étudiants qui vont à l’école en dehors car il n’y a rien dans Falloujah.

Le présentateur :

Est-ce que les Irakiens et les Falloujiens qui n’ont pas de carte d’identité délivrée par les forces armées US sont autorisés à entrer dans Falloujah ?

Fadel :

Laissez moi expliquer. Personne n’est autorisé dans Falloujah peut importe d’où il est sauf s’il a le badge donné par les Marines et après être passé par la base militaire US de Falloujah pour montrer ses papiers, passer un scanner de la rétine et un test d’empreinte digitale pour vérifier que cette personne n’est pas recherchée par les forces armées US… Beaucoup de Falloujiens n’ont pu rentrer parce que les forces US rendent le processus encore plus dur et mènent une guerre psychologique contre eux. Laissez moi illustrer : cela pourrait vous prendre une semaine pour obtenir le badge nécessaire pour entrer Falloujah… Puis en entrant, à un point de contrôle, les forces US peuvent vous demander pour une raison ou une autre d’aller à un autre point de contrôle pour entrer… vous faisant marcher et marcher toute la journée. Vous pourriez passer des jours à marcher juste pour essayer de re-entrer dans Falloujah. Les gens sont très irrités et éprouvent du ressentiment.

Wake Up - 19 novembre 2007

Sources

Source Uruknet

Lien Wake Up

URL sur Falloujah :

Video du film de la TV italienne la RAI /2005 sur Falloujah (en anglais)

Galerie de photos de victimes des bombes au phosphore.

Attention, certaines images sont dures à supporter.

Visualiser


Titre introduction traduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

13129 enfants irakiens nés malformés ces 5 dernières années

Perpétuelle guerre nucléaire US



Mardi 20 Novembre 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2