information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

Anti-guerre Alerte - Israël mobilise ses forces armées et sa propagande contre l'Iran

Israël prévoit des attaques aériennes et terrestres contre des instalations nucléaires iraniennes. Les déclarations de plusieurs hauts responsables politiques et militaires israéliens vont dans ce sens. .



Anti-guerre Alerte - Israël mobilise ses forces armées et sa propagande contre l'Iran

Non-violence active alerte : Israel prépare ses forces armées en vue d’attaquer des centres nucléaires iraniens

Selon un article du Sunday Times du 11 décembre 2005, intitulé "Israel prépare ses forces armées en vue d’attaquer des centres nucléaires iraniens". Les forces spéciales de l’ armée israélienne ont été placèes en état d’alerte maximum, le plan G, le plus élevé déclenché.

Une opération massive des services secrets israéliens à partir du territoire kurde irakien (les kurdes irakiens sont les supplétifs des israéliens comme l’étaient autrefois les phalanges chrétiennes au Liban) a été menée depuis que l’Iran a été déclarée "top priorité pour 2005" par le gouvernement israélien. Des opérations transfrontalières et une surveillance radar à partir d’une base israélienne établie dans le nord de l’Irak font partie de la stratégie israélienne d’espionnage de l’Iran. Cette bases est gardée par des soldats israéliens avec l'accord des américains. Si une opération militaire est lancée, elle ferait intervenir des forces terrestres (ce peut être des supplétifs tels les kurdes irakiens) et aériennes avec pour objectif de ralentir le programme nucléaire iranien pour plusieurs années. L’armée israélienne ferait intervenir l’unité 262, des forces spéciales israéliennes et l’esqadron 69 des F -151 qui peuvent aller frapper des cibles en Iran et rentrer sans avoir besoin d’être réapprovisionner en kéroséne. Toujours d’apres cet article, selon des sources militaires israéliennes, cette attaque doit être réussie à 100% pas moins. "Cela ressemblera à la destruction de l’aviation egyptienne en 3 heures en juin 1967." affirment-t-elles.

Les israéliens sont sur la brèche car les iraniens ont lancé en octobre un satellite le Sinah -1 capable d’espionner au dessus d’Israel et surtout une fois totalement fonctionnel de détecter des mouvements aériens et prévenir rapidement la défense aérienne iranienne pour qu'elle réagisse. Les russes viennent également de vendre aux iraniens des systèmes de défense anti aériens Tor-M1 capable de détruire des missiles et des bombes guidés au laser larguables par des avions. Ces systèmes peuvent aussi être installés assez rapidement.

La date d’une attaque israélienne possible sur l’Iran n’est pas due au hasard puisque le 28 mars les israéliens doivent élire leurs députés et premier ministre. Selon cette fois le quotidien israélien haaretz daily en ligne, le premier ministre israelien par interim pourrait décider d’une telle attaque, comme l’avait fait Menahem Begin contre le site nucléaire irakien d’Osirak en 1981 quelques jours seulement avant les élections, pour se faire réelire et enterrer la candidature de ses rivaux. A l’époque, le ministre de la défense de Begin n’était autre qu’Ariel Sharon.

Article du Sunday Times en anglais






non-violence active alerte - Escalade verbale d'Israël contre l’Iran .

Dans la presse israélienne, les déclarations se succèdent avec en arrière plan, l’éventualité d’une attaque militaire sur l’Iran et qui sait, dans la surenchère, peut être même une attaque nucléaire. L’état israélien est armé jusqu’aux dents, bombes nucléaires incluses (200 à 300 têtes) et l’Allemagne vient de lui vendre, avec un bonus non négligeable, deux sous marins de plus pouvant être équipés de têtes nucléaires, ceci pour renforcer ses capacités de "deuxième frappe".

Merci Fisher, merci Shroeder, merci Angela Merkel ! Vive l’Allemagne dénucléarisée post nazie !

Dans cette course aux menaces, le premier à être monter au créneau : le chef d’état major des services secrets militaires israélien le général Aharon Ze'evi (Farkash) qui la semaine dernière déclarait que si, à la fin du mois de mars 2006, la communauté internationale n’arrive pas par la voie diplomatique à bloquer l’Iran dans ce que la propagande israélienne veut faire passer pour des efforts iraniens pour fabriquer une bombe nucléaire, cela voudra dire que celle-ci a échoué dans sa mission.

A noter : fin du mois de mars 2006.

Traduisant le langage "codé" de Farkash, plusieurs députés israéliens ont dit : "qu’ils pensaient que Ze'evi voulait dire qu’à partir d’avril, des actions militaires seraient nécessaires.

A noter : à partir d’avril 2006.

Le chef d’état major de l’armée israélienne Dan Halutz (ancien chef d’état major de l’armée de l’air israélienne) a fait part de son scepticisme pour faire échouer les ambitions nucléaires iraniennes. Il a dit "je crois que les moyens politiques utilisés par les européens et les Etats-Unis pour convaincre l’Iran d’arrêter son projet vont échoué".

Dan Halutz, aprés toutes ces heures passées dans les nuages, serait-il devenu prophète ?

Sharon, l’ex premier ministre israélien, en quête d’électeurs pour lui et son nouveau parti "Kadima" En Avant ! (Aventi ! comme le parti fasciste de Mussolini !), avait réaffirmé, avant qu'il ne sombre dans le coma, la volonté de l’état israélien de ne pas voir l’Iran devenir une puissance nucléaire et "qu'Israel n’était pas à l’avant-garde de ceux qui voulaient empêcher cela, et qu’il ne faisait rien pour hâter cela" (dans le langage "décodé" de Sharon, cela veut dire l’inverse).

Autre candidat israélien au prochain poste de premier ministre, Natanyahu, le chef du Likoud (l'ancien parti de Sharon) lui prône tout simplement d’adopter avec l’Iran la politique que Menahem Begin avait adoptée avec l’Irak : bombardement de sites nucleaires avant qu’ils ne deviennent "opérationnels" (pour éviter les retombées radio actives et leur dissémination"). "Je croit que c’est ce qu’Israel doit faire, je reprendrai le flambeau de l’héritage de Begin" a – t – il déclaré récemment à la radio israélienne. De même, 400 membres du Likoud réunis dans le cadre d'une conférence organisée par le ministre de l'agriculture Yisrael Katz le samedi 31 décembre à Hod Hasharon ont voté une motion pour " bombarder le réacteur nucléaire de l'Iran avant qu'il ne soit trop tard". On ne peut être plus clair.

Dernier en date à lancer sa prophétie: l’actuel ministre de la défense israélien Shaoul Mofaz , qui a affirmé vendredi 9 décembre qu’il fallait qu’Israel prépare des actions "non –diplomatiques"contre l’Iran. Venant du ministre de la défense nul doute qu’il s’agit d’actions guerrières. A noter que Mofaz vient de quitter le Likoud et se rallier au nouveau parti de Sharon Kadima pour les prochaines élections israéliennes de mars.

Si tous ces commentaires de hauts responsables militaires et politiques israéliens ne constituent pas une menace réelle de destruction de l’Iran, alors c’est quoi ?

Des bavardages de dames patronesses !

A noter : les prochaines élections israéliennes auront lieu le 28 mars 2006.]b

Note

Dans un sondage conduit par le quotidien haaretzdaily en ligne sur l'attitude que devrait avoir Israel face à l'Iran, 38% des israéliens demandent qu'Israel attaque l'Iran le plus tôt possible et 27% accordent encore 3 mois de diplomatie à l'Iran puis Israel peut attaquer. Au total, 65% des israéliens sont d'accord pour qu'Israel attaque l'Iran dans trois mois.

Qui veut attaquer Qui ?










Menace verbale israélienne contre l'Iran suite

Dans le cadre d'une conférence à l'université de Tel Aviv le 3 janvier , le chef d'état major de l'armée israélienne Dan Halutz a déclaré, tout en se refusant à rentrer dans les détails, que le progamme nucléaire de l'Iran pouvait être détruit. Cette information a été reprise par la radio de l'armée israélienne puis par le Jerusalem Post, le Haaretzdaily et Ynet, quotidiens israéliens version electronique anglaise.

Selon le Jerusalem Post en ligne, des responsables et politiciens israéliens ont ouvertement discuté de la possibilité qu'Israel attaque l'Iran soit seul soit avec d'autres pays afin de paralyser les capacités de développements nucléaires iraniens.

Le ministère des affaires étrangères israélien vient de réagir à la décision de l'Iran de reprendre son programme de recherche nucléaire sur la production de fuel par un communiqué déclarant que : " c'est clair que ce nouveau pas franchi appelle une réponse grave et immédiate de la part de la communauté internationale : envoyer l'affaire devant le Conseil de Sécurité de l'ONU."

Apres l'attentat suicide d'un membre du jihad islamique palestinien le 19 janvier, à Tel Aviv, faisant un mort le kamikaze, et une vingtaine de blessés israéliens, le ministre de la défense Shaoul Mofaz a accusé, selon ses propres termes, " l'Axe de la terreur" constitué, selon lui, par la Syrie et l'Iran, d'être derrière celui-ci. Mofaz affirme, soit disant preuves à l'appui, que c'est l'Iran qui l'a financé. La Syrie, qui héberge un quartier général du jihad islamique palestinien, est accusée elle de la planification, les palestiniens n'étant que de simples exécutants. Il s'est empressé d'envoyer "ses preuves" aux américains et aux européens. ( source presse israélienne en ligne).

Cette réthorique belliqueuse, en parallèle à une visite le même jour du président iranien à son homologue syrien à Damas, au cours de laquelle les deux présidents ont réaffirmé leur soutien à la résistance palestinienne contre l'occupation israélienne, doit être suivie attentivement. Tel Aviv pourrait décider, en représailles à un autre attentat, de bombarder l'Iran, au pretexte, par exemple, que Téhéran est directement impliqué dans celui-ci.

L'ancien dirigeant du Shin Bet (services interieurs israéliens connus pour pratiquer la torture sur les prisonniers palestiniens ) Avi Dichter qui s'est joint à la liste du nouveau parti Kadima, n'est pas non plus avare de déclarations tonitruantes. Outre le fait de comparer la Charte du Hamas à Mein Kampf d'Hitler, pas moins, il a déclaré lors d'un interview samedi 18/02/06 alors qu'il était questionné sur l'Iran :

" Israel a besoin de passer des messages aux iraniens sous la table, mais il y a peu de chance qu'un pays ambitieux comme l'Iran les comprennent. Si vous voulez tirer, tirer, ne parlez pas."


Mettre fin à l'hystérie autour du nucléaire iranien

Israel Iran Etats-Unis : Guerre Nucléaire Nous Voilà !


Dimanche 11 Décembre 2005
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2