information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
MONDE ARABE

60 ans de Nettoyage Ethnique Prémédité de la Palestine

Mi mai Israel fêtera ses 60 ans. L’état sioniste s’est construit sur les ruines des villes et villages palestiniens dont les populations ont été massacrées, chassées hors de Palestine, ou déplacées à l’intérieur du pays. Peut-on décemment célébrer cet évènement, sachant désormais ce que l’on sait, notamment sur le Plan Dalet, plan détaillé de nettoyage ethnique de la Palestine ? Construire un état sur les cadavres de millions de juifs massacrés par les Nazis, et sur les cadavres des palestiniens, victimes indirectes de ces massacres, se paie : insécurité permanente, guerres « sans fin », idolâtrie de la Terre, perte de sens moral, de toute éthique. C’est un fiasco.



60 ans de Nettoyage Ethnique Prémédité de la Palestine

Précurseurs du Plan Daleth

Selon l’histoire officielle, lors du partage de la Palestine, Israël a dû se défendre contre une agression des pays arabes, justifiant ainsi sa conquête de terres au-delà de la ligne de partage. Les « nouveaux historiens » israéliens ont démontré que les dirigeants sionistes avaient planifié, organisé ces annexions ainsi que le nettoyage ethnique de la population palestinienne à l’intérieur du nouvel état sioniste

Des Paroles Et Des Actes

Des Paroles

« Inciter la population démunie à traverser la frontière en la privant d’emploi ...Le processus d’expropriation et le retrait des pauvres doivent être menés discrètement et avec circonspection »Théodor Herzl, Père du Sionisme,12 juin 1895

« le transfert est un programme logique et juste, moral et humain dans tous les sens ».
A.Lulu, Congrès Sioniste de Zurich, 1937

« Il n’y a pas d’alternative : les arabes doivent faire de la place aux juifs d’Eretz Israël. Si on a pu déplacer les peuples baltes, on peut déplacer les Arabes palestiniens »
Vladimir Jabotinski, 1939

Déclaration de Baltimore, New York, revendiquant un état juif sur l’ensemble de la Palestine mandataire . Congrès de l’Organisation Sioniste Mondiale, 1942

« Dans le mois précédant la fin du Mandat (Britannique), l'Agence juive décida de faire sortir les Arabes des villes avant l'évacuation des troupes britanniques... Alors nous avons frappé avec force et mis la terreur dans le coeur des Arabes. Ainsi nous avons accompli l'expulsion de la population arabe des régions assignées à l'Etat juif «
Ménahem Bégin chef de l’Irgoun,milice sioniste 1948

Des Actes

1901

Création d’un outil essentiel du sionisme, le Fonds National Juif(FNJ/KKL)Fonds achetant des terres pour la colonisation. Toute acquisition foncière devient une propriété inaliénable du peuple juif. Ce principe érige la colonisation en processus irréversible.

Fin des années 1930

Les sionistes avaient presque terminé de répertorier les villages palestiniens : carte des villages par un topographe de l’université hébraïque à partir de photographies aériennes, documents contenant des détails précis sur la situation topographique de chaque village, ses voies d’accès, la qualité de ses terres, ses ressources en eau, ses principales sources de revenus, sa composition sociopolitique, ses affiliations religieuses, les noms de ses mukhtars, ses relations avec les autres villages,l’âge de ses habitants de sexe masculin <seize à cinquante ans> si en nombre important c’était un indice d’hostilité, implication du village lors de la révolte de 1936, liste de tous ceux qui s’étaient engagés dans la révolte.

En 1947, 94,2% des terres appartiennent aux Palestiniens, 5,8% aux Sionistes Israéliens

29 Novembre 1947

En violation flagrante de la Charte des Nations Unies,stipulant le droit des peuples à disposer d’eux mêmes, adoption de la Résolution181 de partage de la Palestine en deux états.Les Palestiniens n’ont pas été consultés, ils la rejettent.Les Sionistes l’ignorent proclament «l’indépendance de l’Etat d’Israël «le 15 mai 1948.

Démographie de la Palestine en 1947 : 70% de palestiniens, 30% de juifs dont beaucoup avaient émigré dans les années 1920.

19 mars 1948

Confronté aux manifestations palestiniennes, Warren Austin, Ambassadeur américain à l’ONU demande une session spéciale des Nations Unies pour suspendre le plan de partage de la Palestine. Sans résultat !

Plusieurs plans opérationnels militaires avaient été préparés par la Haganah (ancêtre de l’armée sioniste) : Plan A en 1945, contenant les grandes lignes d’une conquête de la Palestine, le Plan B en mai 1947, tous deux fusionnés pour constituer le plan C en novembre 1947,qui visait à préparer les forces militaires sionistes aux offensives qu’elles allaient mener contre la Palestine rurale et urbaine sitôt les Anglais partis.

Le Plan D ou Plan Daleth, préparé en mars 1948, lancera le nettoyage ethnique sur une grande partie du territoire palestinien, y compris dans des zones devant normalement faire partie du futur Etat Palestinien. Mais déjà, en décembre 1947, deux villages furent choisis pour expérimenter le nettoyage : Deir Ayoub (500 habitants) et Beit Affa (700 habitants).


Le Plan Daleth (D en hébreu)

Les forces armées sionistes occupent 200 villages, expulsent leurs habitants .Le 09 avril 1948 a lieu le massacre de Deir Yassine,village près de Jérusalem, dans une zone que les sionistes avaient prévu de « nettoyer » entièrement.

Au total c’est 531 villages qui ont été détruits, leurs habitants massacrés ou expulsés.

L’URBICIDE DE LA PALESTINE

Les villes de la Palestine ont subi le même sort que les villages. Ils ont été systématiquement attaqués.

TIBERIADE (110 000 habitants)

Capitale historique de l’Antiquité, le 18 avril 1948 Tibériade tombait.

HAIFA (75 000 habitants)

La campagne a commencé le 21 avril, dirigée par Mordechai Maklef, officier devenu plus tard chef d’état major de l’armée israélienne. Ses ordres :

« Tuez tous les Arabes que vous rencontrerez, incendiez tout ce qui est inflammable et ouvrez les portes à l’explosif «… »

"Le choc et la terreur furent tels que, sans emporter le moindre bagage, ni même savoir ce qu’ils faisaient, les habitants partirent en masse. En pleine panique, ils se dirigèrent vers le port, espérant trouver un bateau ou une barque pour quitter la ville. Dès qu’ils eurent fui, les soldats juifs entrèrent dans les maisons et les pillèrent..* "

Témoignage d’un survivant

« Les hommes marchaient sur leurs amis, les femmes sur leurs propres enfants. Les bateaux dans le port furent vite remplis d’une cargaison vivante. La surcharge était horrible. Beaucoup ont chaviré et coulé avec tous leurs passagers…* »

SAFED (12 000 habitants)

Les combats ont duré de la mi-avril au 1er mai. Seuls à rester, une centaine de personnes âgées. Ben Gourion note dans son journal intime le 5 juin : « puisqu’il ne restait à Safed que cent personnes âgées, elles ont été expulsées au Liban *»

JERUSALEM

Les soldats sionistes ont pilonné, attaqué, occupé les quartiers palestiniens dans Jérusalem Ouest en avril 1948, procédé au nettoyage ethnique de huit quartiers,trente-neuf villages situés dans la région du Grand Jérusalem. Les populations palestiniennes ont été transférées dans la partie Est de la ville. Les villages ont tous disparu, de belles maisons de Jérusalem ont été occupées par des familles sionistes tout de suite après l’éviction des anciens propriétaires.

ACRE

Attaquée, assiégée dés le 06 mai 1948. Des germes de la typhoïde ont manifestement été injectés dans l’eau. « Leur moral affaibli par l’épidémie de typhoïde et le pilonnage intensif, les habitants ont fini par écouter les appels des haut-parleurs qui leur hurlaient : « Rendez-vous ou suicidez-vous . Nous allons vous détruire jusqu’au dernier *«

JAFFA (50 000 habitants)

Dernière ville prise le 13 mai 1948, deux jours avant la fin du Mandat britannique. Le grand Jaffa comprenait vingt-quatre villages et dix-sept mosquées. Il ne reste aujourd’hui qu’une mosquée, plus aucun village. Quand Jaffa est tombée, toute sa population a été expulsée

Les forces d’occupation sionistes ont vidé, dépeuplé tous les grands centres urbains de Palestine. L’immense majorité de leurs habitants,sans distinction de classe, de confession ou de métier n’ont jamais revu leur ville.


Finir le Travail Oct 48 Janv 49

La plupart des villages sont tombés fin octobre, souvent après des bombardements aériens très destructeurs, meurtriers. Le 31 octobre, toute la Galilée est aux mains de l’armée israélienne. L’épuration se poursuivra, dans les mois qui suivront, avec des opérations visant des villages «oubliés » parfois accompagnés de massacres comme à Khirbat Wara, al Sawda.

Dés l’automne 1948, l’essentiel des opérations de nettoyage se combine avec un effort pour empêcher le retour des Palestiniens sur trois niveaux :

- destruction et transformation de tous les villages palestiniens en colonies sionistes ou en forêts«naturelles »

- résistance aux pressions internationales en faveur du retour des réfugiés, sur la base
de la résolution 191 de l’ONU , du 11 décembre 1948

- contrôle de la démographie arabe dans les villages épurés.

« Ce sont des milliers de Palestiniens que des soldats israéliens d’origine, d’âge et de grades divers ont tué impitoyablement et sauvagement aucun d’entre eux n’a jamais été poursuivi pour crime de guerre, malgré des preuves accablantes *»


Le nettoyage ethnique est désormais défini en Droit International comme Crime Contre l’Humanité

*Citations extraites du Livre D’Ilan Pappe « Le Nettoyage Ethnique de la Palestine », publié aux Editions Fayard.

Introduction Mireille Delamarre

Texte Collectif réalisé des membres du Collectif Solidarité Palestine Marseille pour la Journée de la Terre 2008

Exil, Retour du Peuple Juif à Sion: Briser une Mythologie Nationale

Israel devrait faire ses valises et partir

Lundi 21 Avril 2008
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2